Feeds:
Articles
Commentaires

Conversation Narrative

Exemple d’un accompagnement avec l’Approche Narrative.carte narrative

Je voudrais vous montrer, à travers cet extrait, issue d’une séance de coaching, la façon dont l’Approche Narrative peut aider une personne à relier des événements de sa vie à ce qui est important pour elle, à ce que ça dit d’elle et ainsi retrouver, à travers ses histoires, l’énergie de vie qui va lui permettre d’appréhender au mieux ce qui se présente à elle dans le moment présent.

Lorsque je rencontre Louis, il a une cinquantaine d’années et est à un tournant de sa vie. Dynamique, sportif (il fait des courses à vélo en montagne), il a plein de projets dont celui d’accompagner les jeunes diplômés dans leur recherche d’emploi. Dans ce but, il suit une formation professionnelle et l’échéance de la certification approche. Ce coaching qui lui est proposé est l’occasion de faire le point et de clarifier ses aspirations pour la suite.

Retranscription d’un extrait de la 4ième séance. Nous sommes à trois mois de la certification.

…/…

  • Louis « Je ne suis pas sûr de passer la certification en juillet ».
  • Fabienne « Ah bon, tu n’es pas sûr, qu’est-ce qui pourrait t’en empêcher? »
  • L « Je n’en ai pas vraiment besoin. Ca va pas changer le cours de ma vie »
  • F « Et quand tu vas au bout des choses, tu dirais que c’est parce que tu en as besoin ? « 
  • L « Non, pas forcément « 
  • F « Lorsque tu décides de faire une course à vélo dans les Pyrénées, est-ce qu’il t’arrive de t’arrêter avant le sommet ?
  • L « Ah non jamais ! »
  • F « Quand tu entreprends quelque chose, tu dirais que tu es plutôt quelqu’un qui va au bout ou quelqu’un qui arrête en cours de route ? »
  • L « euh, un peu des deux. Ca dépend, en fait c’est pas forcément l’aboutissement qui m’intéresse le plus… « 
  • F « A vélo, c’est important pour toi d’arriver au sommet ? Qu’est-ce que cela t’apporte d’aller au bout ? »
  • L « De la fierté ! Je suis fier de réussir, de ne rien lâcher, de ne jamais abandonner. »
  • F « Rien lâcher, jamais abandonner : Qui ne serait pas étonné de te voir aller au bout ainsi ? »
  • L  « Personne ne serait étonné. Tout le monde sait que je vais au bout ! »
  • F « Ah bon. Tout le monde le sait ! Et qu’est-ce que ça dit de toi ? »
  • L  « Que je suis courageux. »
  • F « C’est important pour toi le Courage, dans la vie ? »
  • L « Oh oui ! »
  • F « Tu aurais une histoire à me raconter à propos de Courage ? »
  • L « Quand j’étais petit, j’étais grand et maigre et moyennement malin et j’étais la tête de turc des autres élèves. Ils me bousculaient, me tapaient, se moquaient de moi et je subissais. Jusqu’à un certain jour, je me souviens, j’étais en CE1, je devais avoir 7 ans. Ce jour là, j’ai trouvé le courage de m’imposer, de garder la tête haute. A partir de là, ils m’ont laissé tranquille. Ce jour là, tout a changé. »
  • F « Qu’est-ce qui a changé pour toi ce jour-là ? »
  • L « J ‘ai compris que je pouvais influencer le cours des choses. Je pouvais assurer ma propre protection. »
  • F « De comprendre cela, qu’est-ce que ça t’a permis de faire pour ta vie ? »
  • L « J’ai eu à cœur d’assurer ma protection physique et financière, pour moi et ma famille. Je n’ai jamais abandonné, jamais lâché, quelques soient les difficultés et j’ai réussi. »
  • F « Qu’est-ce qui pourrait différencier l’atteinte d’un sommet à vélo et l’obtention de la certification ? »
  • L « A l’examen, je ne sais pas sur quel type de problématique je vais tomber. Il y a des aléas, des choses qui ne dépendent pas de moi. »
  • F « Est-ce qu’il t’est arrivé de crever une roue durant tes ascensions ? »
  • L « Oui, bien sûr ! »
  • F « Est-ce que ça t’a empêché d’atteindre le sommet ? »
  • L « Non, bien sûr que non ! »
  • F « Est-ce que tu pourrais imaginer de rencontrer des aléas, de crever sur la route de la certification ? »
  • Louis sourire

…/…

Jean Louis a passé sa certification et a été reçu brillamment.

Vérité, Bonté, Utilitésocrate

A une époque où l’information circule si rapidement, il me semble important de se souvenir régulièrement de la sagesse réputée de Socrate en relisant cette histoire :

Quelqu’un vient un jour trouver le grand philosophe et lui dit :

« – Sais-tu ce que je viens d’apprendre sur ton ami ?

– Un instant, répondit Socrate. Avant que tu me racontes,
j’aimerais te faire passer un test, celui des 3 filtres :

– Les 3 filtres ?

– Mais oui, reprit Socrate. Avant de me raconter toutes sortes
de choses sur les autres, il est bon de prendre le temps
de filtrer ce que l’on aimerait dire.

C’est ce que j’appelle le test des 3 filtres.

Le premier filtre est celui de la vérité.

– As-tu vérifié si ce que tu veux me dire est vrai ?

– Non. J’en ai simplement entendu parler…

– Très bien. Tu ne sais donc pas si c’est la vérité.

Essayons de filtrer autrement.

Le deuxième filtre est celui de la bonté.

– Ce que tu veux m’apprendre sur mon ami,
est-ce quelque chose de bon ?

– Ah non ! Au contraire.

– Donc, continua Socrate, tu veux me raconter
de mauvaises choses sur lui et tu n’es même pas
certain si elles sont vraies.

Tu peux peut-être encore passer le test,
car il reste un filtre.

Le troisième filtre est celui de l’utilité.

Est-il utile que tu m’apprennes ce que mon ami aurait fait ?

– Non. Pas vraiment.

Alors, conclut Socrate, si ce que tu as à me raconter n’est ni vrai,
ni bien, ni utile…

Pourquoi vouloir me le dire ? »

Rechercher, dans une situation antérieure, un état « ressource » connu pour pouvoir l’utiliser dans une situation à venir.état d'esprit

Je parle ici d’état d’Etre, c’est à dire l’état d’esprit, l’état émotionnel, l’état corporel dans lequel nous pouvons être avant d’aborder une situation. Prendre conscience de l’état dans lequel nous sommes au moment présent est un premier pas indispensable avant d’espérer pouvoir en changer si nécessaire. Cette conscience s’apprend par la pratique de la méditation, du développement de l’attention.

Lire la suite »

De quelle Volonté et de quel Pouvoir est-il question ? volonté

Mal interprété, ce fameux dicton peut générer beaucoup de souffrance et de culpabilité car il est facile d’en conclure que si quelqu’un n’arrive pas à obtenir un résultat, c’est parce qu’il n’a pas assez de volonté.

Lire la suite »

garder le capDans un article précédent, Quand le plaisir de jouer se transforme en frustrationj’ai évoqué la nécessité de se fixer, avant chaque parcours, des objectifs personnels de moyens. Seuls ces objectifs dépendent de vous. Ce sont eux qui peuvent vous amener vers la performance souhaitée, le résultat n’étant que la conséquence de ce que vous avez mis en oeuvre. Savoir se fixer de tels objectifs est une étape importante. Les mettre en place et maintenir la vigilance pendant 18 trous est tout aussi primordial. Chacun sait à quel point il peut être facile de se laisser « prendre » par le jeu jusqu’à en oublier ce sur quoi vous vouliez porter votre attention ce jour là. En apprenant à rester vigilant, tout au long du parcours, sur votre objectif de moyen du moment, vous garderez naturellement le cap vers votre objectif de résultat. Pour vous y aider, posez-vous régulièrement ces trois questions :

Lire la suite »

Un bel exemple d’utilisation de la visualisation par la patrouille de France.patrouille de france

Dans ce cas particulier, la pratique de la visualisation consiste à répéter mentalement l’enchainement précis des gestes et figures que chaque pilote aura à effectuer, en synchronisation avec les autres. Cette répétition, enrichie de tous les mots, toutes les images et sensations associés à l’expérience, va permettre d’ancrer précisément et durablement tous les processus cognitifs, physiques, sensoriels, émotionnels nécessaires à l’action juste.

Comme je l’ai déjà écrit précédemment dans deux articles sur l’imagerie mentale, cette pratique puissante et utile a de nombreuses applications des tous les domaines de vie, personnels, professionnels et sportifs.

Quel que soit votre niveau au golf, apprenez avec votre enseignement à introduire ces techniques de visualisation qui vous aideront à apprendre, assimiler et mémoriser l’action juste pour vous.

Bon entraînement !

Découvrir les attentes « cachées »frustration

Tous les golfeurs sont unanimes pour  dire qu’ils partent jouer avec plaisir. Or peu nombreux sont ceux qui terminent un parcours le sourire aux lèvres, heureux de leur journée. Que se passe t-il donc entre l’envie d’aller jouer, le plaisir d’être au départ du trou numéro 1 et l’arrivée au Club House quelques heures plus tard ?

Lire la suite »

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.