Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘focalisation’

De quoi s’agit-il et en quoi cela consiste ?

Lorsque les golfeurs que j’accompagne parlent de leurs difficultés, j’entends régulièrement ces mots « Je n’étais pas assez concentré » « Je manque de concentration » « J’ai perdu ma concentration » « Je n’arrive plus à me concentrer » … comme si ce mot « concentration » détenait à lui seul la solution à tous leurs problèmes.

Si la concentration est en effet un des piliers de la performance, encore faut-il savoir de quoi l’on parle et en quoi cela consiste. Sans prendre le temps de préciser cette notion, le risque est de chercher uniquement à rester concentré au maximum tout au long d’un parcours, sans même savoir sur quoi se concentrer.

Or lorsque l’on sait que, pour jouer 18 trous, un joueur passera environ 4 heures sur le parcours et que le temps réel de jeu, avec la préparation du coup, est estimé à quelques minutes, on peut se demander si c’est vraiment la « quantité » de concentration qui est importante …

Mais de quoi s’agit-il ?

  • Se concentrer, c’est la capacité de porter notre attention sur l’objet et l’action de notre choix et de mobiliser nos facultés mentales et physiques la dessus. Nous pouvons nous concentrer sur différentes choses, à différents moments.
  • Maitriser sa concentration, c’est la capacité de garder cette attention aussi longtemps que nous le souhaitons.

L’attention a deux dimensions :

  1. L’étendue : elle va être large ou étroite c’est à dire focalisée simultanément sur une ou plusieurs informations.
  2. La direction : interne ou externe c’est à dire centrée intérieurement sur des pensées, émotions, sensations … ou sur un élément, objet extérieur à nous.

Tout au long d’un parcours, l’attention d’un golfeur va évoluer, s’intensifier par moments, se relâcher à d’autres.

Comme le faisceau d’une lampe, cette concentration peut donc être large ou étroite, externe ou interne.

Par exemple, à l’approche du green, un joueur peut passer d‘une attention externe-large (la topographie générale du green, les différents plateaux, la distance entre sa balle et le trou) à une attention externe-étroite lorsqu’il est prêt à jouer (visualiser uniquement le trou).

De même cette attention variera intérieurement. Ce pourra être une attention globale sur le rythme du corps en mouvement (interne-large) puis une focalisation sur une sensation particulière comme la pression des mains sur le grip (interne-étroite).

Le joueur va devoir apprendre à développer une concentration de jeu qui maintient son esprit, au bon moment, sur ce qu’il a à faire, à savoir, préparer et jouer son prochain coup !

Chaque joueur a un style attentionnel préférentiel.

Le travail de chaque joueur sur la concentration a donc pour objectif :

  1. de connaître son enchainement optimum de l’attention, celui qui va lui permettre de rester focaliser sur le processus et de donner le meilleur de lui-même sur chaque coup.
  2. d’identifier ses « distracteurs », tout ce qui va le sortir de sa concentration. L’idée n’étant pas d’éliminer ces distracteurs (il y en aura toujours !) mais de les reconnaître afin de revenir, le plus vite possible, dans le moment présent, concentré uniquement sur les moyens à mettre en oeuvre.

Pour illustrer ce propos, je vous invite à lire ce conte, « Un conte hindou », qui montre bien à quel point cette concentration permet d’être totalement dans une bulle, imperméable à toutes distractions, externes ou internes.

Bon entraînement !

Cet article, axé sur le travail de préparation mentale avec les golfeurs, s’applique naturellement à tous les sports et plus largement à bien d’autres domaines de vie.

Read Full Post »