Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘histoire’

Exemple d’un accompagnement avec l’Approche Narrative.carte narrative

Je voudrais vous montrer, à travers cet extrait, issue d’une séance de coaching, la façon dont l’Approche Narrative peut aider une personne à relier des événements de sa vie à ce qui est important pour elle, à ce que ça dit d’elle et ainsi retrouver, à travers ses histoires, l’énergie de vie qui va lui permettre d’appréhender au mieux ce qui se présente à elle dans le moment présent.

Lorsque je rencontre Louis, il a une cinquantaine d’années et est à un tournant de sa vie. Dynamique, sportif (il fait des courses à vélo en montagne), il a plein de projets dont celui d’accompagner les jeunes diplômés dans leur recherche d’emploi. Dans ce but, il suit une formation professionnelle et l’échéance de la certification approche. Ce coaching qui lui est proposé est l’occasion de faire le point et de clarifier ses aspirations pour la suite.

Retranscription d’un extrait de la 4ième séance. Nous sommes à trois mois de la certification.

…/…

  • Louis « Je ne suis pas sûr de passer la certification en juillet ».
  • Fabienne « Ah bon, tu n’es pas sûr, qu’est-ce qui pourrait t’en empêcher? »
  • L « Je n’en ai pas vraiment besoin. Ca va pas changer le cours de ma vie »
  • F « Et quand tu vas au bout des choses, tu dirais que c’est parce que tu en as besoin ? « 
  • L « Non, pas forcément « 
  • F « Lorsque tu décides de faire une course à vélo dans les Pyrénées, est-ce qu’il t’arrive de t’arrêter avant le sommet ?
  • L « Ah non jamais ! »
  • F « Quand tu entreprends quelque chose, tu dirais que tu es plutôt quelqu’un qui va au bout ou quelqu’un qui arrête en cours de route ? »
  • L « euh, un peu des deux. Ca dépend, en fait c’est pas forcément l’aboutissement qui m’intéresse le plus… « 
  • F « A vélo, c’est important pour toi d’arriver au sommet ? Qu’est-ce que cela t’apporte d’aller au bout ? »
  • L « De la fierté ! Je suis fier de réussir, de ne rien lâcher, de ne jamais abandonner. »
  • F « Rien lâcher, jamais abandonner : Qui ne serait pas étonné de te voir aller au bout ainsi ? »
  • L  « Personne ne serait étonné. Tout le monde sait que je vais au bout ! »
  • F « Ah bon. Tout le monde le sait ! Et qu’est-ce que ça dit de toi ? »
  • L  « Que je suis courageux. »
  • F « C’est important pour toi le Courage, dans la vie ? »
  • L « Oh oui ! »
  • F « Tu aurais une histoire à me raconter à propos de Courage ? »
  • L « Quand j’étais petit, j’étais grand et maigre et moyennement malin et j’étais la tête de turc des autres élèves. Ils me bousculaient, me tapaient, se moquaient de moi et je subissais. Jusqu’à un certain jour, je me souviens, j’étais en CE1, je devais avoir 7 ans. Ce jour là, j’ai trouvé le courage de m’imposer, de garder la tête haute. A partir de là, ils m’ont laissé tranquille. Ce jour là, tout a changé. »
  • F « Qu’est-ce qui a changé pour toi ce jour-là ? »
  • L « J ‘ai compris que je pouvais influencer le cours des choses. Je pouvais assurer ma propre protection. »
  • F « De comprendre cela, qu’est-ce que ça t’a permis de faire pour ta vie ? »
  • L « J’ai eu à cœur d’assurer ma protection physique et financière, pour moi et ma famille. Je n’ai jamais abandonné, jamais lâché, quelques soient les difficultés et j’ai réussi. »
  • F « Qu’est-ce qui pourrait différencier l’atteinte d’un sommet à vélo et l’obtention de la certification ? »
  • L « A l’examen, je ne sais pas sur quel type de problématique je vais tomber. Il y a des aléas, des choses qui ne dépendent pas de moi. »
  • F « Est-ce qu’il t’est arrivé de crever une roue durant tes ascensions ? »
  • L « Oui, bien sûr ! »
  • F « Est-ce que ça t’a empêché d’atteindre le sommet ? »
  • L « Non, bien sûr que non ! »
  • F « Est-ce que tu pourrais imaginer de rencontrer des aléas, de crever sur la route de la certification ? »
  • Louis sourire

…/…

Jean Louis a passé sa certification et a été reçu brillamment.

Read Full Post »

Le terme de « yip » est utilisé pour décrire un mouvement involontaire et parasite chez le golfeur durant le putting. Cela se manifeste par un geste saccadé qui peut rester figé ou bien encore par des tremblements dans les avant-bras ou dans les mains.

Incompréhension, inquiétude, perte de confiance et crainte que cela dure, touchent immanquablement le golfeur qui se retrouve déstabilisé. Son premier réflexe est de chercher à maîtriser la situation en exerçant encore plus de contrôle. Malheureusement, cette solution n’est pas forcément la plus adéquate, ni celle qui donne les meilleurs résultats. 

Il arrive que les « yips » ressentis au putting aillent jusqu’à « polluer » le coup précédant l’arrivée sur le green. Un golfeur me dit un jour, lors d’une séance : « J’évite de me mettre près du drapeau pour ne pas avoir un putt court à jouer. Un putt long, j’ai le droit de le rater ». Il en était arrivé à  tellement appréhender les putts d’un mètre cinquante qu’il pensait « ne pas avoir le droit de rater »,  qu’il avait fini par adopter cette stratégie « d’éviter le drapeau ».

(suite…)

Read Full Post »

Lorsque, adolescente, j’observais mon père au volant de sa voiture, cela me semblait d’une complexité terrible. Comment savoir à quel moment changer de vitesse. Fallait-il surveiller le compte tour pour décider du moment opportun, tout en se concentrant sur la synchronisation débrayer/changer de vitesse, sans oublier d’accélérer et de regarder la route ? Tout cela, ajouté à l’idée qui circulait dans ma famille que les femmes étaient de piètres conductrices, ne m’aida pas à débuter cet apprentissage en confiance.

Lorsque je conduis maintenant, mes préoccupations sont bien différentes de ce qu’elles étaient alors. J’enchaîne les gestes naturellement sans y penser, portant mon attention sur mon environnement et la destination que je souhaite atteindre.

Que s’est-il passé  ? Et quel rapport avec le golf ?

(suite…)

Read Full Post »